Du 04 au 29 avril 2017

//

Lieu :Centre Culturel Arthémuse

Téléphone :02 98 57 79 33


ILONA stefani, Gyotaku

Tradition des communautés de pêcheurs japonais. «Gyo» signifie poisson et «takou», copie frottée. Cette technique ancestrale japonaise consiste à disposer le poisson avec ses nageoires bien présentées, de l’encrer et de passer un papier dessus. Au travers de l’empreinte laissée sur le papier, on redécouvre la beauté des espèces de nos côtes tout en conservant leur mémoire.

Conscients aujourd’hui des menaces qui pèsent sur nos océans, cet art prend dès lors une nouvelle dimension.

Les pêcheurs de l’île de Groix ayant participé en fournissant les poissons, le travail artistique devient ici passeur d’idées et de pensées : ces empreintes de poissons esquissent les contours de vies de pêcheurs et du patrimoine halieutique à préserver.

Localisation